Un procédé scientifique breveté

Expertise judiciaire

En parallèle à l’utilisation de notre technologie pour le développements de nos solutions, notre procédé est officiellement reconnu par la Cour d’Appel de Nancy comme une expertise judiciaire permettant la qualification et la comparaison de perceptions olfactives. 
Vous avez une problématique judiciaire ? Contactez-nous
A l’interface entre neurosciences, marketing et technologie, toutes nos solutions ont été conçues pour vous guider dans vos choix colorés et vos développement produits afin d’améliorer votre marketing mix. Elles reposent toutes sur notre technologie brevetée myriLINK®, cœur de notre savoir-faire.

myriLINK® :  un procédé odeur-couleur breveté

Notre technologie combine une base de données sensorielles de plus de 25 000 tests à une base de données chimiques.

Elle permet de générer ce que nous avons appelé le profil chromatique d’une perception olfactive, c’est-à-dire la première représentation graphique objective d’une fragrance.

Génération des profils chromatiques

La génération des profils chromatiques débute par une analyse en chromatographie phase gaz (CPG) ultrarapide de la fragrance (étape 1). Cette analyse chimique, nous permet de catégoriser les molécules constituant le parfum (étape 2). Ces données chimiques sont ensuite combinées à des données sensorielles telles que la description des notes olfactives constituant le parfum, l’intensité et la comestibilité de l’odeur. A partir de cette combinaison d’informations sensorielles et chimiques, la modélisation génère automatiquement un profil chromatique (étape 3).

La modélisation informatique employée est un réseau de neurones artificiels. Les réseaux de neurones artificiels sont des modèles mathématiques inspirés du fonctionnement des neurones biologiques, faisant intervenir des éléments simples (neurones) connectés entre eux (synapses) et pouvant être améliorés (apprentissage). Celui que nous utilisons est composé de couches consécutives de neurones qui appliquent des poids à leurs différentes entrées en effectuant un produit matriciel. Ainsi, notre réseau permet de prendre en compte les données décrivant une odeur afin de calculer une distribution de couleurs. Le réseau est entraîné à diminuer la distance séparant ses prédictions des valeurs contenues dans notre base de données. Afin d’assurer sa capacité à s’adapter à des données externes, la validation croisée (leave-one-out) est utilisée pour déterminer la fin de l’apprentissage.

La construction d’une représentation est basée sur 24 couleurs. Elle autorise donc 24! (24 factoriel) soit 620 448 401 733 239 439 360 000 combinaisons possibles. Il n’y a donc pas de risque d’obtenir une même représentation pour deux odeurs différentes. De plus, même si des couleurs identiques sont utilisées dans deux profils différents, la proportion relative de chacune de ces couleurs reste un facteur discriminant. Si deux profils ont des couleurs identiques mais des proportions différentes alors il s’agit de deux odeurs différentes.

Une représentation graphique quantifiée 

Au-delà du pouvoir d’évocation olfactive, l’intérêt majeur de ces représentations est qu’il est possible de les comparer mathématiquement. Ce calcul est réalisé automatiquement par notre procédé et validé par deux statistiques (un khi² et une distance de Helinger). Ainsi, il devient possible de comparer mathématiquement deux perceptions olfactives, par exemple la perception de la fragrance A à celle de la fragrance B.

Quel que soit votre besoin, nous avons une solution

Parfumerie / cosmétique

Agroalimentaire

EN